Articles avec #avertissements tag

Précision sur les Annonces des Sites de Ventes

Publié le par DPLM

Précision sur les Annonces des Sites de Ventes

Précision importante :

Certains vendeurs, ignorants des règles du droit d'auteur, récupèrent mot pour mot, par des copiés/collés, les descriptions que j'ai écrites pour les vases de ma collection présentée sur ce site, et les associent à des objets parfois similaires, qu'ils proposent sur des sites de vente bien connus. Certains utilisent aussi mes photos pour illustrer leur objet mis en vente. D'autres font croire que ce site est le leur...

Je mets en garde les éventuels acheteurs  face à ces vendeurs peu scrupuleux : Puisqu'ils sont capables de "copier" des textes et des photos ne leur appartenant pas, c'est peut être parce que la description personnelle, réelle et objective qu'ils pourraient faire de leur objet ne serait pas assez flateuse pour la vente....

Il est bien évident que les descriptions des vases de ma collection ne peuvent pas s'appliquer stricto sensu à d'autres vases même si les modèles sont à priori semblables.

Je décline toute responsabilité pour les confusions et déconvenues qui pourraient survenir entre vendeurs et potentiels acheteurs suite à ces pratiques. J'informe les internautes que je ne vends aucun des objets et vases présentés sur mon site et que je n'ai aucun lien avec ces annonces et ces vendeurs.

 Conseils :

Remarque générale pour tous les objets en verre moulé :

S'assurer que la description de l'objet à vendre est strictement conforme point par point à la (aux) photo(s) de l'annonce et inversement : couleurs, formes, signatures, alternance des parties polies/dépolies et dimensions qui ne peuvent que rarement être strictement les mêmes au milimètre près, d'un vase à un autre...Demander plusieurs autres photos et surtout, des photos de la signature. Ecartez d'office les offres du style "signature difficile à photographier mais bien présente..." ou "les marques visibles sur la photo ne sont pas des défauts mais sont des marques de saleté ou de poussière, de traces de doigts....".  Il suffirait pourtant d'un petit coup de chiffon avant de prendre la photo et tous les doutes seraient levés..(!).  

La signature :

Bien que sur certains modèles identifiés, la signature n'est pas, voire jamais présente, il est indispensable quand elle est là, qu'elle soit nette, sans bavures, sans équivoque. Une signature bien marquée est un gage de qualité pour l'ensemble du décor du vase. Une signature légère, peu profonde, incomplète ou illisible est produite par un moule "fatigué" ou même par une technique de sur-moulage. Il faut donc écarter les descriptions du style "signature peu lisible mais bien présente...." "pas trouvé de signature..." "signature partiellement effacée..." "difficile à photographier.." et autres formules qui essaient de minimiser le manque de qualité de l'objet.

Le poids de l'objet, autre facteur de méfiance :

Toujours s'informer du poids de l'objet ! Cette indication, rarement stipulée par les vendeurs, est primordiale dans la détection des surmoulages. J'ai commencé sur ce site à en mentionner quelques uns. Une copie effectuée par surmoulage affichera toujours un poids supérieur à l'original. Ecartez sans scrupule les objets qui pèsent de 10 à 30 % de plus que le poids habituellement constaté. On pourra remarquer aussi que ces surmoulages ont des dimensions supérieures de quelques millimètres.

Voir les commentaires

LUZIA... Pâles copies Hunebelle. Contrefaçons ?

Publié le par DPLM

Signature Luzia

Depuis quelques temps, et de plus en plus, le marché des vases Hunebelle est envahi par des vases signés LUZIA, très souvent et trop rapidement identifiés par leurs vendeurs comme des vases d'André Hunebelle. Cette avalanche de pièces pour la plupart de facture très médiocre, m'amène à m'interroger sur l'origine de ces vases estampillés LUZIA.

Les conclusions de mes constatations et de mes recherches auprès des principaux spécialistes de la production d'époque des vases Hunebelle sont les suivantes :

- Aucune archive, aucun article, aucune critique artistique, aucun reportage, aucun catalogue de diffusion, aucun magazine, datant de l'époque des productions de Hunebelle ne mentionne cette marque LUZIA.

- Le verre des nombreuses pièces 'opalescentes' de très mauvaise qualité diffusées sous cette appellation, présente une clarté suspecte alors que les pièces véritables possèdent une opalescence plus soutenue et plus laiteuse dans la totalité de la masse. Il est probable que la médiocrité constatée de l'opalescence dans les vases marqué LUZIA résulte de dosages non maîtrisés dans la fabrication du verre

- La mauvaise qualité des détails des dessins de ces vases font soupçonner qu'il s'agit de surmoulages ou de remoulages à partir de moules récupérés et très souvent usés ou hors d'usage.

Sans compter les couleurs fantaisistes qui ne figurent dans aucun catalogue : Modèle Marguerites en verre opaque, "chocolat foncé" ; Modèle Roses en verre opaque "bleu de prusse"....(!)

L'amateurisme de la facture des pièces signées LUZIA ne peut pas être raisonnablement associé au nom du maître verrier André Hunebelle.

Ces vases LUZIA, doivent être considérés comme de mauvaises copies (voire comme des contrefaçons lorsqu'ils sont associés au nom de Hunebelle), et selon la loi, ne devraient pas être vendus comme étant des productions d'époque créées par André Hunebelle. Gardez à l'esprit, lors d'un achat d'un ces vases, que vous acquérez un médiocre vase LUZIA, en aucun cas un véritable vase Hunebelle...

Le vendeurs qui proposent des vases LUZIA en leur associant le nom de Hunebelle s'exposent à de lourdes sanctions. Les acheteurs trompés peuvent invoquer des textes de loi très clairs à ce sujet, n'hésitez pas si vous êtes dans ce cas, voici le lien vers le décret qui s'applique à toute oeuvre d'art ou objet de collection :

Décret n°81-255 du 3 mars 1981 sur la répression des fraudes en matière de transactions d'oeuvres d'art et d'objets de collection

Voir les commentaires