René Goro

Publié par DPLM

René Goro en 1931

René Goro a exercé son activité de Verrier d'Art et d'Editeur d'œuvres en verre dans les années 1930 à Paris, 127 rue de Turenne.  Il a su s'entourer d'artistes de talent parmi lesquels on peut citer les Maîtres Verriers et Sculpteurs Henri DieupartRoger Cognéville, Paul Dardé, Georges Chevalier, Georges Chauvel, Léon Droucker, Roger de Villiers...

Voici comment il définit en termes parfois lapidaires, sa démarche artistique qu'il applique en collaboration avec ces artistes, lors d'un entretien accordé à Roger Nalys paru dans l'Officiel de la Mode en 1931 : 

"Notre but est d'éditer et de permettre aux artistes d'affirmer leur tendances , en mettant du verre à leur disposition. Le verre blanc est la matière transparente par excellence, la réflexion et la réfraction en font jaillir des éclats qui réjouissent l'œil. Les reflets, quelquefois sont amollis et les lignes perdent de leur allure ; une légère teinte dans la masse rend à l'œuvre son caractère et souligne la volonté des traits.

Chacun de nous signe ses pièces, c'est une marque d'honnêteté. Il faut rendre à César ce qui appartient à César. 

Nous n'avons pas de formule artistique à proprement parler. Nous voulons avant tout produire de belles choses, le beau étant ce que cherche l'œil, le satisfait et ne le lasse pas. Nous répudions les opinions catégoriques en art. Nous ne blâmons pas ceux qui copient la nature. Nous aimons ceux qui dans un but décoratif stylisent ce qu'ils voient. Nous sommes séduits par les formes géométriques qui sont belle en elles-même, mais à aucun prix, nous n'exigerons en principe telle ou telle manière.

Le verre est presque aussi vieux que l'humanité, mais son ère est loin d'être finie. Les matériaux n'ont pas d'age, si on les utilise avec discernement. Nous nous honorons de travailler avec la même conscience que ceux qui nous ont ouvert la voie".

Parmi ses réalisations dans l'architecture Art Déco des années 30, on trouve les appliques en verre du hall de la Maison de la Mutualité à Paris (1930), que l'on peut toujours admirer aujourd'hui, ainsi que les verreries décoratives, les lustres, les appliques et les glaces du cinéma Le Marignan avenue des Champs Elysées (1933) qui, je le crains, ont aujourd'hui disparu suite aux transformations et malheureuses "rénovations" successives subies par cette salle de cinéma.

Publicité René Goro dans la revue Art et Industrie 1931
Publicité René Goro dans la revue Art et Industrie 1931

 

Cendrier opalescent Roger Cognéville

Cendrier René Goro éditeur et Roger Cognéville sculpteur. En forme de fer à cheval cintré ce cendrier offre une harmonieuse composition de courbes douces et de droites aux arêtes saillantes. Le contour est en verre opalescent avec au centre une représentation d'une tête de chevalier en verre transparent. Contient une série de 4 encoches sur le contour arrondi supérieur gauche et  2 encoches sur le contour à angle droit. Ce cendrier est représenté sur les parutions et les publicités d'époque pour la maison Goro.

Dimensions : Ht : 2,4 cm. Larg. : 11,3 cm. Long : 14 cm. Poids : 0,628 kg.

Signé à 2 endroits dans le décor RENE GORO FRANCE et R. COGNEVILLE. Voir la signature